🇸🇪 Jour 38 : Örkelljunga > Rødovre (🇩🇰)

🌧 Pluie, 14°

Comme annoncĂ©, c’est la pluie qui m’accompagne dès le dĂ©part. Une pluie faible, mais continue. Les premiers kilomètres se font sur des routes plutĂ´t agrĂ©ables, sans trop de trafic ni de dĂ©nivelĂ© trop important. Vers midi, je m’arrĂŞte dans la dernière petite ville que je traverserai en Suède. J’y mange ma traditionnelle pizza, puis reprends la route direction Helsingborg. La route en question n’a rien d’amusant : le trafic y est important, et les automobilistes ne montrent guère d’empathie envers le cycliste que je suis. Ce manque de considĂ©ration devient mĂŞme une sorte de haine au moment de traverser un rond-point ou de passer un carrefour : la bande Ă©troite qui me sert de piste cyclable est en effet, Ă  ces endroits, inexistante, ce qui m’oblige Ă  m’insĂ©rer dans le trafic, ce qui me vaut quelques coups de klaxon (auxquels je rĂ©ponds par quelques injures, je l’avoue).

Heureusement, les huit derniers kilomètres se font sur une vraie piste cyclable, comme souvent Ă  l’approche des centres urbains. Helsingborg semble ĂŞtre une ville plutĂ´t importante, sans doute en raison de son statut de « dernière ville de Suède avant le Danemark ». C’est en effet lĂ  que je vais prendre le ferry. Par chance, il y en a un qui dĂ©marre Ă  peu près un quart d’heure après l’achat de mon billet. Il n’y a que six kilomètres,  heureusement : la mer est en effet assez agitĂ©e, et certains passagers semblent en souffrir (et moi aussi : quelle idĂ©e d’avoir commandĂ© un cafĂ© au bar du bateau…).

ArrivĂ© au Danemark, un couple qui sort Ă©galement du ferry me bombarde de tas de questions sur mon projet, car mon vĂ©lo les intrigue. La dame me fait mĂŞme afficher ma page Facebook sur son portable, afin de suivre mes aventures…

En dĂ©barquant, petite dĂ©ception : rien ne dit que je suis au Danemark. Pas de poste frontière, pas de formalitĂ©s, pas de panneau. Cependant, quelques centaines de mètres plus loin, j’aperçois un poste-frontière auquel j’ai Ă©chappĂ©, en ma qualitĂ© de cycliste. J’y fais ma photo traditionnelle de passage de frontière, puis reprend la route. la piste cyclable, pour ĂŞtre exact. Chose incroyable (et rĂ©jouissante), sur les quelque cinquante kilomètres que j’aurai parcourus au Danemark aujourd’hui, tous l’ont Ă©tĂ© sur piste. Le rĂ©seau rĂ©servĂ© aux cyclistes semble hallucinant, et c’est tant mieux. En outre, les routes sont belles, variĂ©es, et assez diffĂ©rentes visuellement de celles que j’ai empruntĂ©es en Suède les dernières semaines.

En fin de journĂ©e, j’aboutis dans un camping gigantesque, mais d’un calme incroyable, alors qu’il est bondĂ©. J’y rĂ©serve un petit chalet, afin de pouvoir faire sĂ©cher mon Ă©quipement. Celui que j’ai choisi est le plus petit, et est pourtant l’un des mieux Ă©quipĂ©s, des plus propres et des plus agrĂ©ables que j’aurai vus depuis le dĂ©but du voyage. Ă€ tel point que je dĂ©cide de le rĂ©server pour une nuit supplĂ©mentaire, afin d’y passer mon jour de repos hebdomadaire avec 24 heures d’avance.

🚴‍♂️ distance

0 km (jour)
2732.33 km (total)

↗️ dénivelé positif

0 m (jour)
20163 m (total)

🏰💚 CAGNOTTE

+ 0 €
1820 € (total)
x Logo: Shield Security
Ce Site Est Protégé Par
Shield Security