🇪🇸 Jour 86 : Cazalla de la Sierra > Carmona

J’ai repĂ©rĂ© hier, Ă  quelques centaines de mètres de mon hĂ´tel, un Ă©tablissement oĂą d’allĂ©chants petits dĂ©jeuners peuvent ĂŞtre servis. Je m’y rends donc dès 8 heures, alors que le soleil n’est pas encore levĂ©. Habituellement, le petit dĂ©jeuner classique, pour un espagnol, consiste – si je ne me trompe – en une « tostada » (tranche de pain grillĂ©) avec tomates et/ou confiture, et un « cafĂ© con leche » (cafĂ© au ait). Vu que le matin, j’ai un appĂ©tit d’ogre, j’y commande successivement trois tostadas : deux avec de la pulpe de tomates, une autre avec de la confiture, le tout accompagnĂ© d’un « cafĂ© solo » suivi d’un deuxième. Puis pour faire bonne mesure, je commande ensuite un Ă©clair Ă  la crème, avec un nouveau cafĂ©, et un jus de fruit frais pour faire bonne mesure. Pendant que je dĂ©jeune, un client d’une bonne septantaine d’annĂ©es fait son entrĂ©e, et on lui sert d’office un cafĂ©, accompagnĂ© d’un petit verre d’alcool qu’il ingurgite d’un trait. PlutĂ´t Ă©tonnant de si bon matin.

Avant de prendre la route, je passe par la supĂ©rette pour y acheter quelques pâtisseries et autres boissons Ă©nergisantes : je crains en effet de ne pas trouver beaucoup de magasins avant ce soir. Dans la petite file devant moi se trouve le monsieur croisĂ© un peu plus tĂ´t. Il achète une petite bouteille d’alcool qu’il glisse dans sa poche, un pack de quatre boĂ®tes de bières qu’il tente de dissimuler tant bien que mal dans un tout petit sac pas du tout prĂ©vu pour ça, et une bouteille de bière qu’il avale cul-sec devant la caissière. Le gars me fait un peu de peine, c’est visiblement (ou pas, justement) un alcoolique profond bien connu des commerçants du coin… Bizarrement, sa dĂ©marche est plutĂ´t assurĂ©e et ses gestes assez prĂ©cis.

La tempĂ©rature grimpe assez vite, contrairement Ă  la route : j’entame en effet une longue descente vers la plaine, ce qui contraste assez fort avec le parcours de la veille. Je parcours les derniers kilomètres de petite montagne en traversant une rĂ©servĂ© naturelle oĂą j’ai la chance d’apercevoir assez près, et Ă  quelques centaines de mètres l’un de l’autre, deux cerfs.

La dernière partie du parcours est assez Ă©tonnante : peu de routes mais beaucoup de chemins de terre très poussiĂ©reux et très sales. J’arrive enfin dans un hĂ´tel d’apparence assez luxueuse mais dont le lustre semble plutĂ´t dĂ©passĂ© : c’est propre, mais terriblement vieillot. Et c’est surtout juste Ă  cĂ´tĂ© de l’autoroute mais par chance, ma chambre donne de l’autre cĂ´tĂ©, avec vue sur le grand parking fermĂ© oĂą je peux apercevoir mon vĂ©lo Ă  cĂ´tĂ© d’une Mercedes qui n’est autre que celle du patron.

🚴‍♂️ distance

0 km (jour)
6166.53 km (total)

↗️ dénivelé positif

0 m (jour)
40728 m (total)

🏰💚 CAGNOTTE

+ 0 €
2935 € (total)
x Logo: Shield Security
Ce Site Est Protégé Par
Shield Security